Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 février 2016 7 28 /02 /février /2016 19:13

Bobo Dioulasso

Mercredi 16 septembre 2015 : Les directeurs artistiques de Waaldé et de Sindi Slam Inter, Baptiste Jamonneau et Abdoul Karim Koné, sont en réunion avec l’association Gombo Ka Béé sous la paillote de l’Institut Français de Bobo Dioulasso. Ils préparent la résidence et l’arrivée du reste de l’équipe lyonnaise. Le directeur, David Olivera, se permet de les déranger dans leur travail : « il vient d’y avoir un coup d’état à Ouaga. Le colonel Isaac Zida et le président intérimaire du Burkina Faso, Michel Kafando, sont retenus en otage ». Personne ne réagit vraiment, et la réunion se poursuit. Le soir, chacun rentre chez soi. L’information percute enfin : ah oui quand-même ! Un coup d’état !

Lundi 21 septembre 2015 : Le vol de la comédienne Charlotte Ligneau annulé, la circulation en ville vivement déconseillée, notre lieu de travail fermé… Qu’à cela ne tienne : nous commençons les répétitions chez Abdoul Karim Koné avec le comédien Oumar Nako et les trois musiciens : Lassina Zouon, Dougoutigui Diabaté et Arouna Coulibaly!

Dimanche 27 septembre 2015 : Les choses sont plus ou moins rentrées dans l’ordre au Burkina. Il devait y avoir ce jour-là le vernissage de Figure(s) Noire(s) à l’Institut Français de Bobo Dioulasso. Changement de programme : Baptiste et Abdoul Karim partent à Ouagadougou accueillir Charlotte qui arrive enfin avec les photos de l’expo!

Blue-S-cat, retour en quelques dates sur une création aussi enrichissante qu’éprouvante / Par Baptiste Jamonneau

Lundi 28 septembre 2015 : Début des répétitions à l’Institut Français de Bobo Dioulasso. Ouf !

Mardi 6 octobre 2015 : Arrivées à Bobo Dioulasso de la chargée de production Isabelle Scaglia et de la technicienne Marie Nachury qui sont accueillies par un premier « filage ». Le spectacle est en train de naître…

Samedi 10 octobre 2015 : Devait avoir lieu ce jour-là le vernissage reporté de Figure(s) Noire(s), mais un deuil national a été décrété en mémoire des victimes du coup d’Etat. On re-reporte !

Lundi 12 octobre : Arrivée de la chorégraphe Marianne Simon à Bobo Dioulasso. L’équipe artistique est au complet !

Samedi 17 octobre : Devait avoir lieu ce jour-là le vernissage re-reporté de Figure(s) Noire(s) ainsi que la journée d’ouverture de l’Institut Français de Bobo Dioulasso pour laquelle nous avions préparé une déambulation poétique. Un deuil National a été décrété de nouveau en mémoire au 22 pèlerins burkinabés décédés lors de la bousculade du 24 septembre à La Mecque. On re-re-reporte tout !

Mardi 20 octobre : Le jour de la première de Blue-S-cat approche. Tandis qu’Isabelle accueille à Ouagadougou Louise Ragon, l’administratrice de Waaldé, le reste de l’équipe invite les journalistes bobolais pour une conférence de presse qui se termine par la présentation d’un extrait du spectacle. Un succès ! Pourvu que ça dure !

Samedi 24 octobre : Première de Blue-S-cat à l’Institut Français de Bobo Dioulasso! Après avoir fait enfin le vernissage de Figure(s) Noire(s), puis trois déambulations poétiques à l’occasion de la journée portes ouvertes recalée ce jour-là, ce n’est pas sans appréhension que nous présentons notre spectacle au public. La représentation est belle, l’accueil chaleureux et les retours positifs ! Nous voilà galvanisés pour la suite !

Blue-S-cat, retour en quelques dates sur une création aussi enrichissante qu’éprouvante / Par Baptiste Jamonneau
Blue-S-cat, retour en quelques dates sur une création aussi enrichissante qu’éprouvante / Par Baptiste Jamonneau

Ouagadougou

Lundi 26 octobre : Tandis que Baptiste est en pleine crise de palus, l’équipe de Blue-S-cat bénéficie d’un accueil chaleureux au CITO (Carrefour International de Théâtre de Ouagadougou) et orchestre une nouvelle conférence de presse. Ouaga : nous voilà !

Mercredi 28 octobre : Première de Blue-S-cat au CITO en partenariat avec l’Institut Français de Ouagadougou. Autant se le dire : on n’est pas content ! On a du mal à adapter le spectacle à l’espace, et une charmante pluie vient tremper la scène et le matériel technique 2h avant la représentation… Bon, on fera mieux demain !

Jeudi 29 octobre : C’est la crise ! Tout le monde est fatigué, des tensions naissent au sein de l’équipe, on n’arrive toujours pas à s’adapter aux conditions… Mais qu’est ce qui se passe ?

Vendredi 30 octobre : Une bonne réunion pour apaiser les tensions, des réflexions fructueuses pour s’adapter au lieu, des retours productifs aux comédiens… Ca y est Blue-S-cat est de retour ! Nous sortons très satisfaits de cette troisième représentation à Ouagadougou, ainsi que de la dernière le lendemain !

Bamako

Jeudi 19 novembre : Retrouvailles de l’équipe à Bamako après deux semaines de pause. Tout le monde est content d’être là, on démarre l’installation technique, l’excitation monte ! Ca promet !

Blue-S-cat, retour en quelques dates sur une création aussi enrichissante qu’éprouvante / Par Baptiste Jamonneau

Vendredi 20 novembre : Au petit matin, une pluie de SMS : « attentats dans Bamako, ne sortez pas de l’hôtel »… Comme beaucoup d’équipes artistiques à cette période, nous nous voyons dans l’obligation d’annuler la représentation suite aux attaques terroristes survenues au Radisson Hôtel. On ne se démonte pas pour autant et on négocie avec l’Institut Français du Mali le droit de réaliser une captation vidéo du spectacle.

Mardi 24 novembre : Dernière représentation de Blue-S-cat en Afrique de l’Ouest, en huis clos… Avides de spectateurs, les artistes se quittent et se donnent rendez-vous en France pour poursuivre l’aventure en novembre 2016 !

Partager cet article

Repost 0
Published by Cie Waalde - dans Blue-S-cat
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Cie Waalde
  • Cie Waalde
  • : Le théâtre, Waaldé le veut partout, et pour tous. Ainsi vous nous verrez intervenir ici et là, dans les salles de spectacle évidemment, chez votre coiffeur, dehors, à l'étranger, ou même dans une voiture.
  • Contact

Recherche

Liens