Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 décembre 2015 5 11 /12 /décembre /2015 17:35

 

La première étape de l’aventure Blue-S-cat s’est clôturée avec le retour d’Afrique de l’Ouest de Charlotte Ligneau et de Baptiste Jamonneau le 27 novembre 2015.

La Cie Waaldé a été ambitieuse et audacieuse pour ce projet. Grâce à l'énergie de tous, nous avons pu braver un certain nombre d'épreuves et relever tous les défis!

La représentation à Bamako, prévue le 21 novembre, a été annulée suite à l'attaque de l'hôtel Radisson. Néanmoins, l’équipe tout entière, prouvant à nouveau sa persévérance,  a tenu à rester quelques jours de plus pour permettre la réalisation d'une captation vidéo du spectacle. Nous remercions l'Institut Français du Mali d'avoir bien voulu nous ouvrir ses portes le 24 novembre 2015 pour la dernière de cette tournée de Blue-S-cat en Afrique de l'Ouest... en huis-clos!

C'est donc assoifé de spectateurs que Blue-S-cat attend maintenant avec impatience son arrivée en France!

L'installation technique sur la scène de l'Institut Français de Bamako

L'installation technique sur la scène de l'Institut Français de Bamako

La banderole de Blue-S-cat dont nous sommes très fiers !

La banderole de Blue-S-cat dont nous sommes très fiers !

Témoignages du public de Blue-S-cat

 

Pour tous ceux qui restent impatients de découvrir Blue-S-cat, voici pour vous quelques retours du public de Bobo Dioulasso et Ouagadougou, histoire de vous mettre l’eau à la bouche.

 

 « Je ne sais pas si je devrais le dire, mais pour moi c'est le meilleur spectacle de l'année à l'IF ! Tout était étonnant et original, tout en gardant un côté traditionnel de chez nous. C'était propre, bravo ! », Issouf, professeur de philosophie à Bobo Dioulasso.

 

« Je ne savais pas du tout à quoi m'attendre, je rentre de voyage et j'ai vu que Sindi Slam Inter jouait, donc je me suis dépêché de venir. Mais je ne savais pas du tout quel genre de spectacle c'était. J'ai été hyper surpris et j'ai pris une claque ! La musique est super bien composée, ça change de voir Logoby dans un rôle comme ça, la vidéo m'a poussé à me poser plein de questions sur le message... j'ai kiffé ! », Moïse, chef d'entreprise et musicien à Bobo Dioulaso.

« Moi ce que je vois c’est avant tout une histoire entre un homme et une femme, ce n’est pas la couleur de la peau ! », Tekla Worch-Ambara, directrice du Goethe Institut à Ouagadougou.

 

« J'ai trouvé ça un peu long, mais comme c'était la première, c'est normal. Moi j'aime aller voir les spectacles plusieurs fois quand ils ont la chance de jouer en série, ça permet de voir l'évolution. J'ai aimé le rapport entre le texte et la musique, j'ai vraiment aimé le texte, il m'a beaucoup touchée. J'ai été juste frustrée que le dioula au début ne soit pas traduit, pour nous, pauvres francophones ! », une spectatrice française à Bobo Dioulasso.

 

« J'ai vraiment aimé parce qu'on n'a pas l'habitude de voir des spectacles comme ça ici. Le travail de mise en scène et de lumière était vraiment beau. J'ai aussi adoré le mélange entre le blues et la musique traditionnelle et que le griot devienne crooner. J'ai envie de lire Koffi Kwahulé maintenant ! », un étudiant bobolais à Bobo Dioulasso.

 

« J’ai vu un ascenseur qui se baladait dans le monde : il passait à Paris, à Bobo Dioulasso, à New York… », une spectatrice burkinabé à Bobo Dioulasso.

Le trio d'acteurs de Blue-S-cat

Le trio d'acteurs de Blue-S-cat

Le trio de musicien de Blue-S-cat

Le trio de musicien de Blue-S-cat

« Il y a des choses très intelligentes dans la mise en scène, l’interprétation est forte», un spectateur français à Ouagadougou.

 

« On n’a pas l’habitude de voir ce genre de théâtre, cela rassemble plusieurs styles, c’est nouveau. » Martin Zongo, administrateur du CITO à Ouagadougou.

 

« Une belle idée de confrontation de rythmes musicaux pour dire la difficulté de vivre nos différences : là où les corps pourraient se laisser emporter par les rythmes, les formatages culturels et sociaux dressent les barrières. Une belle intégration de la musique et des musiciens à l’action dramatique et à la mise en scène ! De bons acteurs ! » Lucien Humbert, spectateur à Ouagadougou.

 

Salutations !

Salutations !

Blue-S-cat bientôt en France ! 

 

La tournée de Blue-S-cat, en France, se profile à l'horizon de l'automne 2016. Nous sommes en ce moment "en gestation" pour inventer la suite de cette histoire ! 

Nos neuronnes fonctionnent donc à tout rompre à la fois pour faire en sorte que l'ensemble des artistes burkinabés puissent avoir la possibilité de nous rejoindre sur le sol français, mais aussi pour trouver les financements nécessaires à cette tournée. 

 

Nous vous remercions de nous avoir suivis avec intérêt tout au long de cette épopée humaine et artistique. 

 

Dans l’attente de se retrouver, restez à l’écoute de Blue-S-cat. Oh yeah !

Isabelle Scaglia.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Cie Waalde - dans Blue-S-cat
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Cie Waalde
  • Cie Waalde
  • : Le théâtre, Waaldé le veut partout, et pour tous. Ainsi vous nous verrez intervenir ici et là, dans les salles de spectacle évidemment, chez votre coiffeur, dehors, à l'étranger, ou même dans une voiture.
  • Contact

Recherche

Liens